En ligne Un monde d'Elfes et d'Hommes 1. AIR pdf

En ligne Un monde d'Elfes et d'Hommes 1. AIR pdf

Un monde d'Elfes et d'Hommes 1. AIR

  • ISBN: B00E23XV6G
  • Author:
  • Langues: Français
  • Évaluation: 4.8/5 (Votes: 2208)
  • Broché: 208 des pages
  • Disponibilité: En stock
  • Télécharger les formats: PDF, EPUB, KINDLE, FB2, AUDIBLE, MOBI et d'autres

Description du produit

Imaginez un monde où le continent américain n'a pas été colonisé par les Européens, où la technologie s'oppose à la magie. C'est dans cet univers parallèle que va être plongée une jeune femme banale, qui devra faire preuve de courage, de force et de détermination afin de trouver un moyen de rentrer chez elle, dans son monde. Danielle vivra une aventure extraordinaire, aux multiples rebondissements entre action, combat, magie et sentiments.
EXTRAIT
— N’avancez pas ! m’écriai-je en français, affermissant ma détermination à me protéger.
Bien évidemment, ils ne m’écoutèrent ou ne me comprirent pas. Trois des leurs s’avancèrent et furent projetés dans les airs lorsque j’utilisais mon don contre eux. Ils percutèrent dans un bruit sourd des arbres et retombèrent inertes. D’autres s’approchèrent et je giflai à nouveau l’air comme je l’aurais fait avec eux. Le résultat fut beaucoup plus puissant, car ils rejoignirent les autres dans l’inconscience. Je profitai de la surprise de ceux représentant encore une menace pour me retourner et fuir. Ils furent malheureusement plus rapides et se jetèrent sur moi. Deux d’entre eux me maintinrent, mes bras écartés au sol. Je me débattis, donnant des coups de pieds. Je reçus un revers de la main en plein visage qui emplit ma tête d’éclairs lumineux. Je percutai à nouveau le sol. Au milieu de ces hommes résonna seulement mon cri de rage et d’impuissance.
L’homme qui me surplombait en me maintenant fermement les bras s’écroula sur moi, me coupant le souffle. En levant la tête, j’aperçus la flèche dépassant de son dos. J’entendis le dernier souffle que cet homme exhala, son corps pesant davantage sur moi. La pression sur mes bras se relâcha subitement, me libérant. Je me dégageai comme je le pus de l’autre avant de reculer frénétiquement sur les coudes.
Je m’arrêtai lorsque je notai la présence d’une silhouette blanche qui virevoltait devant moi. Des détonations d’armes à feu éclatèrent avant que les armes d’acier ne s’entrechoquent rudement. Lame contre fusil. Des hommes en noir tombèrent face à l’éclat d’argent de l’épée qui les touchait, inexorablement. Je restais là, contemplant le spectacle magnifique et sanglant d’un elfe se battant si souplement, si rapidement qu’il ne lui fallut que quelques secondes pour abattre la dizaine d’hommes qui essayaient désespérément de se protéger des coups mortels. Mais peut-on se protéger d’un dieu ?
Anarion baissa la tête et contempla les hommes qu’il venait de tuer d’un air navré. Palentir, un arc dans une main, me tendit l’autre pour m’aider à me relever. Le Haut-Seigneur s’approcha de moi après avoir fait virevolter sa lame rapidement en retirant toutes traces de sang sur celle-ci puis la rengaina dans son étui, accroché à sa hanche. Je n’avais jamais eu l’occasion de voir un elfe se battre. C’était un spectacle en soi, si fluide, si fort. Une danse aérienne et mortelle.
Un homme que nous pensions mort se releva rapidement, un couteau à la main courant vers Anarion. Avant que j’eusse le temps de l’avertir, une flèche alla se planter dans la main suspendue de l’homme, prête à abattre son coup. Le couteau tomba. Anarion s’était saisi de lui à la gorge avant même que sa lame eût touché le sol. Par cette unique prise, l’homme se débattant fut soulevé à bout de bras dans les airs. Une aura apparut et enveloppa la silhouette de l’ennemi, avant de disparaître, comme aspirée par Anarion, à travers son bras. L’attaquant rejoignit les morts en s’écroulant sur le sol sans donner signe de vie lorsque la prise se relâcha.
Je venais d’assister au don inversé d’un guérisseur comme Anarion.
— Danielle ! Comment vous sentez-vous ? demanda Anarion d’une voix apaisante.
Fascinée, je regardai s’élargir la flaque écarlate que buvait goulûment la neige à mes pieds d’un mourant tombé là, près de moi.

Livres connexes